Accueil » A quels signes reconnaît-on que l’église conciliaire n’est pas l’Eglise catholique ?

A quels signes reconnaît-on que l’église conciliaire n’est pas l’Eglise catholique ?

Par Brice Michel
fausse eglise conciliaire
image_pdfimage_print

Depuis Vatican II, une nouvelle Rome a émergé en opposition avec la Rome chrétienne de toujours. Cette nouvelle Rome continue à se nommer Eglise catholique, mais elle s’est éloignée de manière impressionnante de la doctrine catholique. Ces changements datent du concile Vatican II, c’est la raison pour laquelle nous emploierons l’expressions d’« église conciliaire » pour désigner cette nouvelle église.

De nombreux signes prouvent que cette église conciliaire n’est plus catholique. Ces signes distinctifs sont visibles à la fois dans les décisions et les actes des papes de Vatican II, dans les doctrines qu’ils diffusent et enfin dans la théologie et les philosophies sous-tendant leurs discours.

Dans cet article, nous nous proposons de passer tout d’abord en revue un certain nombre de décisions prises par l’église conciliaire dans le domaine de la morale et de la liturgie depuis Vatican II et de montrer en quoi ils s’opposent à la doctrine catholique. Nous examinerons également les nouvelles pratiques de l’église conciliaire, notamment dans le domaine de l’oecuménisme. Nous aborderons dans de prochains articles les doctrines et les philosophies de l’Eglise conciliaire.

Dans le domaine de la foi et de la morale, rappelons que l’Eglise catholique est maîtresse de vérité, « colonne et soutien de la vérité, maîtresse incorruptible des mœurs », nous dit le pape Léon XIII. [1]Libertas (20 juin 1888) Pape LÉON XIII . Or la vérité étant immuable, il va donc de soi que l’Eglise ne peut pas enseigner une chose à une époque, puis son contraire à une autre époque. Les dogmes et les vérités morales enseignées par l’Eglise ne peuvent pas changer. De fait, dans toute son histoire, l’Eglise ne s’est jamais contredite sur la foi ou la morale. Si, en apparence, l’Eglise semble se contredire aujourd’hui, c’est donc que cette église qui se présente comme étant l’Eglise catholique n’est pas l’Eglise catholique, mais une contre-église. C’est la conclusion logique qui s’impose. Celui qui voudrait refuser cette conclusion serait obligé de croire à une Eglise faillible, donc de renoncer au dogme central de l’infaillibilité de l’Eglise…et donc de la foi catholique en général, car la foi est un tout complet, non négociable.

Liste de 20 signes distinctifs du “Catéchisme de l´Oratoire »

Voici tout d’abord une première liste de signes tirée du « Catéchisme de l´Oratoire » : [2]p.300. Catéchisme de l’Oratoire: catéchisme catholique romain avec une instruction pour les fidèles du temps présent. Auteur :Oratorium Divinae Veritatis. Traduit de l’allemand par … Continue reading

« 1) la modification de presque tous les rites catholiques, principalement des sacrements,

2) l’interdiction de la sainte Messe transmise par l’apôtre saint Pierre,

3) l’introduction du « pour tous » dans les paroles du Seigneur au centre de la Messe (consécration) en beaucoup de langues vernaculaires-en opposition à la sainte Ecriture, la tradition et la vérité,

4) l’introduction d’une table tournée vers le peuple à la place de l’autel orienté vers Dieu,

5) la communion dans la main

6) l’usage du vernaculaire pour la célébration eucharistique,

7) la concélébration,

8) l’accès des femmes au chœur pour faire les lectures, distribuer la communion et servir la messe,

9} la désacralisation du dimanche par l’eucharistie « dominicale » du samedi soir,

10) le changement radical de l’année liturgique et du sanctoral,

11) la totale abolition des commandements de jeûne et d’abstinence, ainsi que du jeûne eucharistique,

12) l’inadéquat transfert de pouvoirs aux commissions synodales (conseil paroissial, conseil presbytéral ou diocésain, conférence épiscopale),

13) le bouleversement total de l’enseignement religieux,

14) l’abolition des écoles confessionnelles,

15) la déposition de la tiare par Paul VI le 13/11/1964,

16) la collaboration avec l’ONU,

17) l’introduction des cultes oecuméniques,

18) la participation à des services religieux non-catholiques, comme la présence de Jean Paul II à un culte luthérien à Rome le deuxième dimanche de l’avent 1984 et dans la synagogue romaine le 13/4/1986, mais surtout la rencontre des représentants des religions mondiales le 27 octobre 1986 à Assise,

19) l’abolition de l’excommunication des francs-maçons,

20) la réintégration dans le clergé de prêtres apostats de la foi ou militants communistes, comme par exemple le jésuite Tondi. »

A cela nous pouvons ajouter ces dernières années :

La réhabilitation de l’homosexualité

Dans une lettre de François datée du 11 juillet 2023, répondant à cinq cardinaux qui avaient des doutes sur certains sujets, le pape François avait entrouvert la porte à des « formes de bénédiction » pour des couples homosexuels, “sans que cela devienne nécessairement une norme” et à condition que ces bénédictions s’accompagnent de « prudence pastorale » et ne transmettent pas « une conception équivoque du mariage ». [3] https://fr.aleteia.org/2023/10/07/decryptage-des-dubia-la-benediction-des-unions-homosexuelles-sera-t-elle-autorisee/

Puis, le lundi 18 décembre 2023, la « déclaration doctrinale » du dicastère pour la doctrine de la foi “Fiducia supplicans” a finalement autorisé officiellement la bénédiction des couples homosexuels. « Il est possible de bénir les couples en situation irrégulière [les divorcés remariés] et les couples de même sexe », indique le texte en question. [4] https://fr.aleteia.org/2023/12/19/document-fiducia-supplicans-la-declaration-du-vatican-sur-la-benediction-des-couples-irreguliers/

Par ailleurs, dans une lettre du 8 novembre 2023 le Vatican a déclaré qu’une personne s’identifiant comme transgenre peut être parrain ou marraine pour un baptême ou un mariage et que les enfants de couples homosexuels peuvent être baptisés eux aussi. [5] https://www.radiofrance.fr/franceinter/un-nouveau-geste-du-vatican-en-direction-de-la-communaute-lgbt-bapteme-autorise-pour-les-fideles-transgenres-1309964

Ces gestes répétés d’ouverture en direction de la communauté LGBT contrastent de manière flagrante avec la doctrine traditionnelle de l’église : le Grand Catéchisme de saint Pie X de 1905 décrit ainsi l’homosexualité comme le deuxième des quatre “péchés qui crient vengeance devant la face de Dieu”.

La négation de la doctrine de l’Eglise catholique sur la peine de mort

En 2018, François a fait supprimer la peine capitale du Catéchisme de l’Église catholique, [6] https://www.lepelerin.com/religions-et-spiritualites/lactualite-de-leglise/le-pape-francois-dit-non-a-la-peine-de-mort-4694 s’opposant ainsi frontalement à la doctrine traditionnelle de l’Eglise sur ce sujet. La doctrine de l’Eglise a toujours été qu’en raison de la loi naturelle, l’autorité publique a le droit d’infliger la peine de mort. Tous les philosophes, les théologiens et les papes précédents ont soutenu la légitimité de la peine de mort. Innocent III déclara par exemple que « le pouvoir séculier peut, sans péché mortel, exercer le jugement du sang, pourvu qu’il châtie par justice et non par haine, avec sagesse et non avec précipitation » [7]Innocent III (1198–1215), Lettre « Ejus exemplo » adressée à l’archevêque de Tarragone, du 18 décembre 1208, DS 795. Léon XIII, lorsqu’il condamne le duel, reconnaît le droit de l’autorité publique à infliger la peine de mort [8]Léon XIII (1878–1903), Lettre « Pastoralis officii » aux évêques d’Allemagne et d’Autriche, du 12 septembre 1891, DS 3272.  Pie XII déclare qu’ « Il est réservé alors au pouvoir public de priver le condamné du bien de la vie, en expiation de sa faute, après que, par son crime, il s’est déjà dépossédé de son droit à la vie » [9] Pie XII (1939–1958), Allocution au Congrès d’histopathologie, 13 septembre 1952, Les Enseignements Pontificaux par les moines de Solesmes, « Le corps humain », n° 375.

Pour plus de précisions sur ce sujet, voir cet article : : « La peine de mort est-elle contraire à l’Evangile ?  

L’autorisation de la communion pour les divorcés remariés

Dans le document intitulé « La joie de l’amour », publié le vendredi 8 avril 2016, François affirme que les divorcés-remariés peuvent désormais être admis à la communion eucharistique, «pour certains cas», au terme d’un chemin de «discernement». [10]https://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/04/08/01016-20160408ARTFIG00116-le-pape-francois-ouvre-la-porte-de-la-communion-a-certains-divorces-remaries.php

Ceci venait à la suite de l’Exhortation apostolique « Amoris Laetitia » du 19 mars 2016, dans lequel il est dit au point 299 que « les baptisés divorcés et remariés civilement » « peuvent vivre et mûrir comme membres vivants de l’Église », ce qui est pourtant en contradiction avec la doctrine de l’Eglise.

En effet le catéchisme de Saint Pie X nous enseigne :

« Quels sont les membres vivants de l’Église ?

Les membres vivants de l’Église sont tous les justes et eux seuls, c’est-à-dire ceux qui sont actuellement en état de grâce.

Et quels en sont les membres morts ?

Les membres morts de l’Église sont les fidèles qui se trouvent en état de péché mortel. »

Et plus loin, au point 310 d’ “Amoris Laetitia”, il est affirmé que les personnes qui vivent en situation irrégulière (divorcés remariés ou couples en concubinage) ne sont pas en état de péché : « il n’est plus possible de dire que tous ceux qui se trouvent dans une certaine situation dite ‘‘irrégulière’’ vivent dans une situation de péché mortel, privés de la grâce sanctifiante. »

Or le catéchisme de Saint Pie X (point 874) nous enseigne pourtant que « des époux qui vivraient ensemble unis seulement par le mariage civil seraient dans un état habituel de péché mortel, et leur union resterait toujours illégitime devant Dieu et l’Eglise », de même que toute forme de relations sexuelles hors mariage est un péché mortel.

La communion donnée à des infidèles

Le 28 août 2023, le sheik Ahmad Saleh Mahairi, recteur de la Mosquée de Londrina (Brésil), a reçu la communion des mains de Mgr Steimetz, archevêque de Londrina ce qui est un sacrilège. [11]https://www.benoit-et-moi.fr/2020/2023/09/03/un-archeveque-donne-la-communion-a-un-musulman/

Le code de droit canonique dispose au canon 842 : « Celui qui n’a pas reçu le baptême ne peut être admis validement aux autres sacrements » et au canon 844 : « Les ministres catholiques administrent licitement les sacrements aux seuls fidèles catholiques ».

Face à la stupéfaction générale, pour se justifier, l’archevêque a tenté une mise au point en disant que les musulmans « adorent le Dieu unique, vivant et éternel, miséricordieux et tout-puissant », ce qui effectivement, malheureusement, est ce qu’enseigne de manière erronée le Concile Vatican II dans le document « Nostra Aetate ». Les musulmans n’adorent pas Dieu en tant que Sainte-Trinité et ils n’adorent pas Jésus-Christ en tant que Dieu, le Dieu qu’ils adorent n’est donc certainement pas le même que celui que nous adorons. Pour plus d’explications sur ce point voire cet article :

“Il n’y a pas de foi commune en Dieu partagée par les catholiques et les musulmans” [12] https://sspx.ca/fr/mgr-schneider-il-n-y-pas-de-foi-commune-en-dieu-ni-adoration-commune-de-dieu

La négation de la réalité de l’enfer

En 2018, dans un entretien au journal italien “La Repubblica”, François, à la question de savoir ce qui arrive aux « mauvaises âmes » après la mort a déclaré :

« Ils ne sont pas punis, ceux qui se repentent obtiennent le pardon de Dieu et entrent au rang des âmes qui le contemplent, mais ceux qui ne se repentent pas et ne peuvent donc être pardonnés disparaissent. Il n’y a pas d’enfer, il y a la disparition des âmes pécheresses. »

Le fait que les âmes de ceux qui meurent dans un péché mortel ne disparaissent pas mais subissent un châtiment éternel est pourtant un dogme de foi. Jamais l’Eglise n’a enseigné que les âmes de pécheurs non repentants “disparaissaient”.

Voici par exemple ce que nous dit le Catéchisme de Saint Pie X :

« 99° Que devient l’âme après le jugement particulier ?

Après le jugement particulier, si l’âme est sans péché et sans dette de peine, elle va au paradis ; si elle a quelque péché véniel, ou quelque peine due au péché, elle va au purgatoire jusqu’à ce qu’elle ait satisfait ; si elle est en état de péché mortel, obstinée dans sa révolte contre Dieu, elle va en enfer.

103° Est-il certain que le paradis et l’enfer existent ?

Il est certain que le paradis et l’enfer existent : c’est Dieu qui l’a révélé, en promettant à maintes reprises aux bons la vie éternelle et sa propre joie, et en menaçant les méchants de la perdition et du feu éternel.

104° Combien de temps dureront le paradis et l’enfer ?

Le paradis et l’enfer dureront éternellement. » [13] https://notredamedesanges.wordpress.com/2014/11/05/catechisme-de-saint-pie-x-chapitre-5/

L’autorisation de la crémation

L’Eglise a toujours interdit la crémation et recommandé au contraire l’inhumation parce que cette dernière est la forme la plus adéquate pour exprimer la croyance chrétienne dans la résurrection du corps. Le Code de droit canonique de 1917, déclare très clairement au canon 1203 :

«§1«Les corps des fidèles défunts doivent être ensevelis, leur crémation étant réprouvée.»

Une instruction du Saint-Office en date du 19 juin 1926 la décrit d’ailleurs comme une «coutume barbare, qui répugne non seulement à la piété chrétienne, mais encore à la piété naturelle envers les corps des défunts et que l’Église, dès ses origines, a constamment proscrite » [14]https://laportelatine.org/formation/morale/la-cremation-quen-pense-leglise

Or, depuis Vatican II, un premier assouplissement fut accordé sous Paul VI, qui, en 1964, limita la condamnation de la crémation aux seuls cas où elle est manifestement dictée par une mentalité anti-chrétienne.

Dernièrement, le 9 décembre 2023, le Dicastère pour la Doctrine a autorisé l’aménagement d’ « un lieu sacré, défini et permanent, pour l’accumulation mixte et la conservation des cendres des défunts baptisés » et permis qu’on « conserve une partie des cendres d’un de ses membres dans un lieu significatif de l’histoire du défunt ». [15]https://www.lavie.fr/christianisme/eglise/leglise-prend-position-sur-la-cremation-et-la-conservation-des-cendres-92100.php

Il faut savoir que c’est au XIXe siècle que l’idée de la crémation commença à se répandre en Europe sous l’action de la Franc-maçonnerie, qui créa des sociétés ayant pour but de propager la crémation. C’est une manière pour les Franc-Maçons de détourner les hommes de la croyance à l’au-delà et de propager leur vision païenne et matérialiste de l’homme. Ils le disent d’ailleurs eux-mêmes dans leurs textes. (pour plus de détail sur ce sujet voire cet article : “La Crémation : qu’en pense l’Église ?[16] https://laportelatine.org/formation/morale/la-cremation-quen-pense-leglise . Ce point est lié au précédent où nous avons vu que François parle de « disparition des âmes pécheresses ». L’idée que véhicule en effet l’incinération est celle d’un anéantissement absolu et définitif : après la mort, il n’y a plus rien. On voit ainsi que les décisions de l’église conciliaire sur ces sujets révèlent une vision de l’âme et de la vie après la mort qui s’éloigne de plus en plus de la doctrine catholique.

L’approbation de la laïcité

En 2016, dans un entretien au journal La Croix, François a en déclaré :

« Un État doit être laïque. Les États confessionnels finissent mal. Cela va contre l’Histoire.” [17] https://www.la-croix.com/Religion/Pape/Le-pape-Francois-La-Croix-Un-Etat-doit-etre-laique-2016-05-16-1200760526

Le principe de laïcité a pourtant été clairement condamné par le Magistère de l’Eglise par le passé. Le Pape Pie X, en 1906, dans Vehementer Nos, affirma par exemple « Qu’il faille séparer l’Etat de l’Eglise, c’est une thèse absolument fausse, une très pernicieuse erreur. » [18].Pape Pie X, Lettre Encyclique, Vehementer Nos, 11 février 1906 et le pape Pie XI, en 1924, déclara : ‘Nous réprouvons entièrement cette « laïcité » et Nous déclarons ouvertement qu’elle doit être réprouvée.» [19]Pape Pie XI, Lettre encyclique Maximam gravissimamque Sur les Associations diocésaines 18 janvier 1924. Voir nos articles sur le sujet : La condamnation des principes de la laïcité dans le Magistère de l’Eglise et Comment la contre-église conciliaire a adopté le faux dogme maçonnique de la laïcité  

L’abandon du titre de pape par François

En 2020, de manière assez symbolique, François a retiré le titre historique et essentiel « Vicaire du Christ » de l’Annuaire pontifical 2020, l’annuaire annuel du Saint-Siège. Cette mention a été reléguée dans une note de bas de page, le qualifiant de «titre historique».

Alors que les annuaires précédents mentionnaient le titre de «Vicaire du Christ»[20]Suivis de ses autres titres: Successeur du Prince des Apôtres, Souverain Pontife de l’Église universelle, Primat d’Italie, Archevêque et Métropolite de la Province romaine, Souverain de … Continue reading et le nom du pape régnant sous ce titre, le répertoire annuel de cette année ne fait que mentionner le nom de «Jorge Mario Bergoglio».

Le cardinal Gerhard Müller avait commenté en disant : il a « rabaissé les éléments essentiels de l’enseignement catholique sur la primauté du Pape comme simple annexe historique ».[21]https://libertepolitique.com/Actualite/Decryptage/Le-pape-Francois-abandonne-le-titre-de-Vicaire-du-Christ-dans-l-annuaire-du-Vatican

La condamnation du prosélytisme

François condamne régulièrement le fait que des catholiques veuillent faire du prosélytisme.

Dans un entretien au journal italien “La Repubblica”, le 21 novembre 2015, il a par exemple déclaré : « Ne faites jamais de prosélytisme dans les écoles. L’éducation chrétienne consiste à élever les jeunes dans un tout complet avec des valeurs humaines et l’une de ces [valeurs] est la transcendance. » A de multiples reprises, François a fait savoir qu’il ne recherche la conversion de personne à Jésus-Christ et à la Vraie Religion. [22] https://novusordowatch.org/2015/11/francis-never-proselytize-in-schools/

Dans sa conférence de presse du 21 juin 2018, François a déclaré « Dans le mouvement œcuménique, nous devons ôter du dictionnaire un mot : prosélytisme. C’est clair ? Il ne peut y avoir d’œcuménisme s’il y a du prosélytisme, il faut choisir : ou tu as un esprit œcuménique, ou tu es “prosélyte” » [23]https://www.letemps.ch/culture/loecumenisme-aux-migrants-pape-retour-geneve Texte de la conférence: … Continue reading

Lors d’un entretien avec le protestant évangélique Brian Stiller, ambassadeur mondial de l’Alliance évangélique mondiale, François a déclaré “ Je ne suis pas intéressé de convertir les évangéliques au catholicisme. Je veux que les gens trouvent Jésus dans leur propre communauté. Il y a tellement de doctrines sur lesquelles nous ne serons jamais d’accord.

Et le 15 décembre 2022, Dans un entretien publié dans le journal espagnol Mundo Negro, un journal de grande audience, François est allé jusqu’à déclarer que « Le péché le plus grave qu’un missionnaire puisse commettre est le prosélytisme ».[24]https://novusordowatch.org/2023/01/francis-worst-sin-missionary-can-commit-proselytism/

Ceci n’est qu’un exemple parmi d’autres. Une liste plus complète (en anglais) peut être trouvée à la fin de cet article : https://novusordowatch.org/2015/11/francis-never-proselytize-in-schools/

L’assouplissement des conditions d’annulation de mariage

Le 8 septembre 2015, François a publié deux Motu proprio: “Mitis Iudex Dominus Iesus” et “Mitis et Misericors Iesus” pour réformer le processus de déclaration de nullité des mariages. La réforme a pour but de l’alléger, le rendre gratuit et faire des évêques les décisionnaires, alors que le pape a toujours été le seul juge en la matière. [25] https://www.cath.ch/newsf/le-pape-francois-simplifie-les-proces-en-nullite-de-mariage/

Comme l’autorisation de l’autorisation de communier pour les divorcés-remariés, cette décision d’alléger les conditions d’annulation du mariage va dans le sens de la destruction de la conception catholique du mariage. De telles décisions ruinent en effet dans les esprits le fait que le mariage soit indissoluble.

Les rencontres interreligieuses et les cultes œcuméniques 

Cela fait longtemps que l’église conciliaire organise des rencontres interreligieuses. Une des premières rencontres eut lieu à Assise en 1986, à l’initiative de Jean-Paul II. L’événement regroupa les chefs de toutes les grandes religions. Chaque année, l’anniversaire de cet évènement est d’ailleurs commémoré par l’église conciliaire avec les rencontres de Sant’Egidio. (Voir l’article que nous avions publié à propos de l’édition 2022 de ces rencontres : Pourquoi les rencontres interreligieuses pour la paix de Sant’ Egidio sont une injure envers Dieu et n’apporteront jamais la paix

Alors qu’il était cardinal, François lui-même assistait chaque année à la messe de Noël des schismatiques, [26]https://www.lastampa.it/vatican-insider/en/2013/03/20/news/orthodox-christians-appear-in-st-peter-s-1.36113872/ ce qui est pourtant formellement prohibé par l’Eglise catholique. L’Eglise interdit en effet la participation des fidèles à des cultes non catholiques, comme le dispose le Code de droit canonique de 1917, Canon 1258: “Il n’est pas permis aux fidèles d’assister activement ou de prendre part, sous quelque forme que ce soit, aux rites sacrés non-catholiques”

Dernièrement, ces rencontres interreligieuses se sont multipliées. Ce genre de rassemblements œcuméniques ont pourtant été explicitement condamnés par le pape Pie XI dans son encyclique Mortalium Animos. D’abord parce que la prière commune avec les fausses religions est interdite comme nous l’avons dit, mais aussi parce que ces activités œcuméniques qui placent la religion catholique sur un pied d’égalité avec les fausses religions, nient explicitement ou implicitement le caractère unique de l’Église catholique en tant que seule religion vraie, divinement révélée, et propagent ainsi l’indifférentisme en matière de religion.

Voici une liste des principaux rassemblements interreligieux auxquels a participé l’actuel chef de l’église conciliaire :

-08/06/2014 : Une réunion de prières interreligieuses, « Invocation pour la paix », a eu lieu à l’initiative du pape François dans les jardins du Vatican. Des délégations israéliennes et palestiniennes comprenant des juifs et des musulmans étaient invitées.[27] https://www.lunion.fr/art/france-monde/proche-orient-abbas-et-peres-au-vatican-pour-une-ia0b0n359958 Le sheikh Mohammad Jamaal la-Din Abu al-Hunud y a même récité le Passage du Coran controversé, priant pour la victoire sur les mécréants [Infidèles]. [28]https://laportelatine.org/actualite/panique-au-vatican-une-priere-pour-la-paix-qui-tourne-a-lappel-a-combattre-les-infideles-8-juin-2014

-01/09/2014 : Un Match de football international et interreligieux pour la paix », se tenant au Stade olympique de Rome, a été présidé par François avec pour but affiché d’unir des personnes de diverses nationalités et religions pour la promotion de la « paix ». [29]https://www.cath.ch/newsf/rome-match-de-football-interreligieux-a-la-demande-du-pape-francois/

-23/05/2015 : Une « Journée pour l’unité des chrétiens » fut organisée par le mouvement protestant et œcuménique « John 17 » à Phoenix, en Arizona. François délivra pour l’occasion un message vidéo dans lequel il affirme que les protestants, les évangéliques, les orthodoxes et les luthériens font partie du Corps mystique du Christ et qu’ils sont des « disciples du Christ ». [30]https://www.vatican.va/content/francesco/fr/messages/pont-messages/2015/documents/papa-francesco_20150523_videomessaggio-giornata-unita-cristiana-phoenix.html Son affirmation est en contradiction complète avec l’enseignement de l’Eglise qui nous enseigne par exemple dans la Bulle « Cantate Domino » qu’ « aucun de ceux qui se trouvent en dehors de l’Église catholique, non seulement païens mais encore juifs ou hérétiques et schismatiques ne peuvent devenir participants à la vie éternelle, mais iront « dans le feu éternel qui est préparé par le diable et ses anges » [Mt 25, 41] à moins qu’avant la fin de leur vie ils ne lui aient été agrégés » [31]Pape Eugène IV, Bulle Cantate Domino, concile œcuménique de Florence, 1442.

-31/10/2016 : François s’est rendu en Suède, à Lund, pour commémorer les 500 ans de la Réforme luthérienne où il a présidé une célébration œcuménique conjointe avec le secrétaire général de la Fédération luthérienne mondiale. [32]https://www.cath.ch/newsf/pape-francois-sera-suede-31-octobre-500-ans-de-reforme/)). Luther a profondément déchiré la chrétienté au XVIème siècle époque, entraînant dans l’hérésie une … Continue reading

-28/04/2017 : François a rencontré Tawadros II, le Patriarche copte orthodoxe du Caire et a signé avec lui une déclaration commune… dans laquelle il n’est bien évidemment pas question d’appeler les schismatiques à se convertir à la foi catholique, mais de promouvoir « la fraternité et l’’amitié existant entre le Siège de Saint-Pierre et le Siège de Saint-Marc. » [33] https://fr.zenit.org/2017/04/28/declaration-commune-du-pape-francois-et-de-tawadros-ii-texte-complet/

-14/06/2017 : François a participé à la campagne de L’Elijah Interfaith Institute, une initiative du rabbin Goshen-Gottstein qui vise à rassembler des personnes de différentes religions afin de surmonter « la négativité et les divisions dans la société ». Le slogan était : « Les chefs religieux les plus éminents du monde appellent chacun à se faire des amis dans toutes les religions » [34]https://fr.zenit.org/2017/06/30/se-faire-des-amis-de-toutes-les-religions-le-pape-francois-temoigne-dans-une-video-virale/

-21/06/2018 : François s’est rendu à Genève, en Suisse, pour participer aux célébrations du 70e anniversaire du Conseil œcuménique des Églises (COE) qui incluait un culte œcuménique et une réunion œcuménique. [35] https://fr.zenit.org/2018/03/02/le-pape-a-geneve-pour-les-70-ans-du-coe-le-21-juin/ Il y a prôné « une nouvelle évangélisation marquant l’éclosion d’un nouveau printemps œcuménique. » Toujours pas question de convertir qui que ce soit au catholicisme évidemment. Le seul objectif auquel tout doit doit être subordonné est l’œcuménisme et le dialogue interreligieux. [36] https://novusordowatch.org/2018/06/francis-world-council-churches/

-07/07/2018 : François a participé à Bari, en Italie à une « rencontre œcuménique pour la paix au Moyen-Orient » avec un certain nombre de représentants de sectes hérétiques et schismatiques : des protestants de l’église anglicane et des églises évangéliques et des « orthodoxes » du monde oriental. [37] https://www.rfi.fr/fr/europe/20180707-pape-francois-chretiens-orient-rencontre-oecumenique Une prière œcuménique commune avec les Patriarches et les responsables des Églises d’Orient a eu lieu. [38] https://www.youtube.com/watch?v=hO0ihh6hoo8

-04/02/2019 : François a signé un document interreligieux avec le grand imam d’Al-Azhar, Ahmad Muhammad Al-Tayyib dans lequel il est affirmé que la “La pluralité et la diversité des religions, des couleurs, des sexes, des races et des langues sont voulus par Dieu dans sa sagesse.” Comme si Dieu voulait les rituels de sacrifice humain aztèques ou qu’il avait “voulu” l’islam et le judaïsme, qui contredisent pourtant explicitement l’Église sur la Trinité et la divinité du Christ. Dieu veut que tous les hommes soient sauvés. Comment pourrait-il donc “vouloir” les fausses religions qui mènent leurs adeptes à la damnation? [39]https://sspx.ca/fr/mgr-schneider-il-n-y-pas-de-foi-commune-en-dieu-ni-adoration-commune-de-dieu

-06/05/2019 : François a participé à une réunion de prière interreligieuse pour la paix dans la capitale bulgare Sofia, avec des orthodoxes, des Arméniens, des protestants, des juifs et des musulmans. Une cérémonie incluant un mélange de chants, d’invocations et de prières de chacune des six religions différentes s’y est tenue .[40] https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2019-05/pape-francois-bulgarie-sofia-rencontre-paix-interreligieux.html

-07/05/2019 : Un congrès sur le thème « Jésus et les Pharisiens : une réévaluation interdisciplinaire »  a été organisé par l’Institut Biblique pontifical à l’Université pontificale Grégorienne. Il accueillait des participants catholiques, protestants et juifs. L’événement était notamment sponsorisé par l’American Jewish Committee. L’objectif de cette conférence, expliqua François dans son discours d’introduction, était de « dépasser les anciens préjugés à propos des Pharisiens » qui seraient victimes de « stéréotypes » et d’ « une image négative » parmi les chrétiens. [41]https://www.medias-presse.info/negationnisme-conciliaire-rehabilitation-des-pharisiens-au-vatican/107117/

-04/10/2019:   François a assisté à un culte d’adoration idolâtre de la fausse déesse païenne Pachamama dans les Jardins du Vatican. Il a participé activement en bénissant une image en bois de la Pachamama, puis le le7 octobre, l’idole de la Pachamama a été placée devant l’autel principal à Saint-Pierre.[42] https://laportelatine.org/formation/crise-eglise/liberte-religieuse/dabu-dhabi-a-la-pachamama-la-logique-dun-pape-conciliaire

-25/03/2020 : Le jour de la fête de l’Annonciation, François a appelé à une prière œcuménique commune contre la « pandémie » avec tous « les chefs des Eglises et les responsables de toutes les communautés chrétiennes, avec tous les chrétiens des diverses confessions »… donc aussi avec ceux qui nient la Maternité divine de la Très Sainte Vierge. [43] https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2020-03/priere-epidemie-coronavirus-pape-notre-pere.html

02/05/2020 : le « Higher Committee for Human Fraternity », une organisation interreligieuse a lancé un appel aux fidèles de toutes les religions afin qu’ils prient pour la fin de la « pandémie » du Covid 19. Le communiqué fut relayé par le Vatican et François lui-même en personne. [44] https://www.businesswire.com/news/home/20200510005042/fr/ Communiqué du Vatican pour l’occasion : https://press.vatican.va/content/salastampa/en/bollettino/pubblico/2020/05/02/200502c.html

Soulignons que de telles initiatives de prières communes avec les autres religions reposent sur l’idée hérétique selon laquelle toutes les religions adorent le même Dieu, que toutes les religions sont essentiellement les mêmes, et que les prières de tous sont dirigées vers le même Dieu et lui sont également agréables, ce qui est évidemment complètement faux et contraire à ce que l’Eglise catholique a enseigné depuis 2000 ans.

-06/03/2021 : Lors d’un Voyage apostolique en Irak, François a présidé une rencontre interreligieuse dans la plaine d’Ur avec des chrétiens, des musulmans mais aussi des croyants des religions yézidie, sabéenne et zoroastrienne. Le sens de cet événement était de faire passer le message que tous les croyants (chrétiens, musulmans, juifs) seraient les fils d’Abraham, ce qui est en contradiction avec les enseignements de Saint Paul qui nous enseigne que seuls ceux qui croient en Jésus-Christ peuvent être considérés comme les fils spirituels d’Abraham : « vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus Christ…Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham, héritiers selon la promesse. »(Gal 3 : 26-29) [45]https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2021/03/rencontre-et-priere-inter-religieuses.html

-13/09/2022 :  Le pape François s’est rendu à Nour Sultan au Kazakhstan pour participer au VIIe Congrès des dirigeants des religions mondiales. Dans son discours de conclusion François y déclara notamment « en pensant à notre chemin partagé, je me demande : quel est notre point de convergence ?.. c’est que  l’homme est la voie de toutes les religions ». François prêche donc très exactement l’Evangile de l’Homme, celui que prêche la Franc-Maçonnerie, en opposition à l’Evangile de Dieu. [46]https://eglise.catholique.fr/vatican/le-pape-francois-2/voyages-apostoliques-pape-francois/voyage-apostolique-du-pape-francois-au-kazakhstan/)) -04/11/2023 : François a participé à une … Continue reading

-03/09/2023 : François a présidé une rencontre œcuménique et interreligieuse au Centre culturel national d’Oulan-Bator où étaient présents des bouddhistes, des musulmans, des orthodoxes, des mormons, des chamans et des shintoïstes. Il y a appelé à construire des ponts de dialogue et de fraternité entre les croyants de toutes les religions en citant des textes de Bouddha, Gandhi ou encore le philosophe existentialiste luthérien Kierkegaard. [47]https://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMAnalyse/3426 et  https://www.aciafrique.org/news/8628/le-pape-francois-cite-bouddha-lors-dun-evenement-interreligieux-en-mongolie

Tous ces événements interreligieux, par leur nature même, favorisent l’hérésie du syncrétisme (le mélange de croyances et/ou des pratiques religieuses) et de l’indifférentisme (l’idée que ce que l’on croit n’a pas vraiment d’importance, du moment que l’on est sincère). Aucun pape par le passé n’aurait jamais participé à ce genre d’événements.

Dans ces initiatives de prière interreligieuse, la vraie religion de notre Seigneur Jésus-Christ est en effet mise au même niveau que les fausses religions, voire même de cultes adorateurs des démons ; toutes les religions y sont présentées comme menant également au vrai Dieu. Tout ceci revient à dire qu’il n’y a pas de vraie religion, que Dieu n’a jamais réellement révélé à l’humanité la vraie religion !

On voit bien que plutôt que de rappeler que la religion catholique est la seule voie de salut possible, les chefs de l’église conciliaire tendent au contraire à la rabaisser et la fondre avec toutes les religions, créant ainsi progressivement les conditions de formation d’une grande religion universelle, englobant toutes les religions existantes. Ceci n’est pas la religion catholique mais la religion de l’Antéchrist.

Conclusion

En conclusion, nous espérons que cet inventaire provoquera une prise de conscience chez ceux qui jusque-là ne s’étaient pas rendus à l’évidence : à savoir que les différentes décisions prises par l’église depuis Vatican II dans le domaine de la morale ainsi que les nouvelles pratiques introduites dans le domaine de la liturgie sont en rupture profonde avec l’enseignement constant de l’Eglise catholique. Ce que l’Eglise catholique approuve (prosélytisme, communion dans la bouche, écoles confessionnelles, peine de mort) l’église conciliaire le désapprouve et ce que l’Eglise catholique désapprouve (homosexualité, crémation, laïcité, prières interreligieuses), l’église conciliaire l’approuve et le promeut. Nous sommes désormais face à deux religions qui n’ont plus grand-chose à voir. Pour rester catholique, il n’est donc plus possible de rester dans cette fausse église conciliaire, il faut désormais rejoindre les communautés fidèles, celles qui maintiennent les sacrements traditionnels et professent la foi catholique intégrale. Dans un prochain article nous nous pencherons sur l’aspect doctrinal, qui est capital. Nous passerons en revues toutes ces nouvelles doctrines introduites à Vatican II : œcuménisme, liberté religieuse, collégialité, salut universel, modernisme, pentecôtisme…

Notes

Notes
1 Libertas (20 juin 1888) Pape LÉON XIII
2 p.300. Catéchisme de l’Oratoire: catéchisme catholique romain avec une instruction pour les fidèles du temps présent. Auteur :Oratorium Divinae Veritatis. Traduit de l’allemand par l’abbé Paul Schoonbroodt. Éditeur     SAKA-Verlag, 1992. https://www.chire.fr/catechisme-de-loratoire-p-187204
3 https://fr.aleteia.org/2023/10/07/decryptage-des-dubia-la-benediction-des-unions-homosexuelles-sera-t-elle-autorisee/
4 https://fr.aleteia.org/2023/12/19/document-fiducia-supplicans-la-declaration-du-vatican-sur-la-benediction-des-couples-irreguliers/
5 https://www.radiofrance.fr/franceinter/un-nouveau-geste-du-vatican-en-direction-de-la-communaute-lgbt-bapteme-autorise-pour-les-fideles-transgenres-1309964
6 https://www.lepelerin.com/religions-et-spiritualites/lactualite-de-leglise/le-pape-francois-dit-non-a-la-peine-de-mort-4694
7 Innocent III (1198–1215), Lettre « Ejus exemplo » adressée à l’archevêque de Tarragone, du 18 décembre 1208, DS 795
8 Léon XIII (1878–1903), Lettre « Pastoralis officii » aux évêques d’Allemagne et d’Autriche, du 12 septembre 1891, DS 3272
9 Pie XII (1939–1958), Allocution au Congrès d’histopathologie, 13 septembre 1952, Les Enseignements Pontificaux par les moines de Solesmes, « Le corps humain », n° 375.
10 https://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/04/08/01016-20160408ARTFIG00116-le-pape-francois-ouvre-la-porte-de-la-communion-a-certains-divorces-remaries.php
11 https://www.benoit-et-moi.fr/2020/2023/09/03/un-archeveque-donne-la-communion-a-un-musulman/
12 https://sspx.ca/fr/mgr-schneider-il-n-y-pas-de-foi-commune-en-dieu-ni-adoration-commune-de-dieu
13 https://notredamedesanges.wordpress.com/2014/11/05/catechisme-de-saint-pie-x-chapitre-5/
14 https://laportelatine.org/formation/morale/la-cremation-quen-pense-leglise
15 https://www.lavie.fr/christianisme/eglise/leglise-prend-position-sur-la-cremation-et-la-conservation-des-cendres-92100.php
16 https://laportelatine.org/formation/morale/la-cremation-quen-pense-leglise
17 https://www.la-croix.com/Religion/Pape/Le-pape-Francois-La-Croix-Un-Etat-doit-etre-laique-2016-05-16-1200760526
18 .Pape Pie X, Lettre Encyclique, Vehementer Nos, 11 février 1906
19 Pape Pie XI, Lettre encyclique Maximam gravissimamque Sur les Associations diocésaines 18 janvier 1924
20 Suivis de ses autres titres: Successeur du Prince des Apôtres, Souverain Pontife de l’Église universelle, Primat d’Italie, Archevêque et Métropolite de la Province romaine, Souverain de l’État de la Cité du Vatican, Serviteur des Serviteurs de Dieu
21 https://libertepolitique.com/Actualite/Decryptage/Le-pape-Francois-abandonne-le-titre-de-Vicaire-du-Christ-dans-l-annuaire-du-Vatican
22 https://novusordowatch.org/2015/11/francis-never-proselytize-in-schools/
23 https://www.letemps.ch/culture/loecumenisme-aux-migrants-pape-retour-geneve Texte de la conférence: https://www.vatican.va/content/francesco/fr/speeches/2018/june/documents/papa-francesco_20180621_voloritorno-ginevra.pdf
24 https://novusordowatch.org/2023/01/francis-worst-sin-missionary-can-commit-proselytism/
25 https://www.cath.ch/newsf/le-pape-francois-simplifie-les-proces-en-nullite-de-mariage/
26 https://www.lastampa.it/vatican-insider/en/2013/03/20/news/orthodox-christians-appear-in-st-peter-s-1.36113872/
27 https://www.lunion.fr/art/france-monde/proche-orient-abbas-et-peres-au-vatican-pour-une-ia0b0n359958
28 https://laportelatine.org/actualite/panique-au-vatican-une-priere-pour-la-paix-qui-tourne-a-lappel-a-combattre-les-infideles-8-juin-2014
29 https://www.cath.ch/newsf/rome-match-de-football-interreligieux-a-la-demande-du-pape-francois/
30 https://www.vatican.va/content/francesco/fr/messages/pont-messages/2015/documents/papa-francesco_20150523_videomessaggio-giornata-unita-cristiana-phoenix.html
31 Pape Eugène IV, Bulle Cantate Domino, concile œcuménique de Florence, 1442.
32 https://www.cath.ch/newsf/pape-francois-sera-suede-31-octobre-500-ans-de-reforme/)). Luther a profondément déchiré la chrétienté au XVIème siècle époque, entraînant dans l’hérésie une grande partie de l’Allemagne, mais aussi l’Europe du Nord et du Centre mais cela n’a pas empêché François de déclarer lors de cet événement : « Luther a fait un grand pas pour mettre Dieu dans les mains du peuple ».

-12/02/2016 : François a rencontré son confrère « patriarche » de Moscou, Cyrille, de l’Église « orthodoxe » (donc non catholique, parce que schismatique) russe et signé avec lui une déclaration conjointe dans lequel il est affirmé que « catholiques et orthodoxes sont appelés à collaborer fraternellement en vue d’annoncer la Bonne Nouvelle du salut » et que la conversion des schismatiques à la foi catholique n’est plus nécessaire : «  Il est clair aujourd’hui que la méthode de l’« uniatisme » du passé, comprise comme la réunion d’une communauté à une autre, en la détachant de son Église, n’est pas un moyen pour recouvrir l’unité » (( https://www.vatican.va/content/francesco/fr/speeches/2016/february/documents/papa-francesco_20160212_dichiarazione-comune-kirill.html))

-16/07/2016 : François a participé à l’ événement oecuménique “Together 2016 — Fill the Mall” organisé par le mouvement protestant évangélique PULSE où il a donné sa bénédiction et lu un message. (( https://novusordowatch.org/2016/06/together-2016-francis-protestant-conference/

33 https://fr.zenit.org/2017/04/28/declaration-commune-du-pape-francois-et-de-tawadros-ii-texte-complet/
34 https://fr.zenit.org/2017/06/30/se-faire-des-amis-de-toutes-les-religions-le-pape-francois-temoigne-dans-une-video-virale/
35 https://fr.zenit.org/2018/03/02/le-pape-a-geneve-pour-les-70-ans-du-coe-le-21-juin/
36 https://novusordowatch.org/2018/06/francis-world-council-churches/
37 https://www.rfi.fr/fr/europe/20180707-pape-francois-chretiens-orient-rencontre-oecumenique
38 https://www.youtube.com/watch?v=hO0ihh6hoo8
39 https://sspx.ca/fr/mgr-schneider-il-n-y-pas-de-foi-commune-en-dieu-ni-adoration-commune-de-dieu
40 https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2019-05/pape-francois-bulgarie-sofia-rencontre-paix-interreligieux.html
41 https://www.medias-presse.info/negationnisme-conciliaire-rehabilitation-des-pharisiens-au-vatican/107117/
42 https://laportelatine.org/formation/crise-eglise/liberte-religieuse/dabu-dhabi-a-la-pachamama-la-logique-dun-pape-conciliaire
43 https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2020-03/priere-epidemie-coronavirus-pape-notre-pere.html
44 https://www.businesswire.com/news/home/20200510005042/fr/ Communiqué du Vatican pour l’occasion : https://press.vatican.va/content/salastampa/en/bollettino/pubblico/2020/05/02/200502c.html
45 https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2021/03/rencontre-et-priere-inter-religieuses.html
46 https://eglise.catholique.fr/vatican/le-pape-francois-2/voyages-apostoliques-pape-francois/voyage-apostolique-du-pape-francois-au-kazakhstan/))

-04/11/2023 : François a participé à une rencontre consacrée au dialogue interreligieux avec des dignitaires musulmans à Bahreïn puis à une rencontre œcuménique avec « d’autres chrétiens » où était présent Bartholomée Iᵉʳ le Patriarche de l’Église orthodoxe de Constantinople. François y a notamment déclaré en parlant de lui et Bartholomée : « Nous sommes les pasteurs du même troupeau sacré de Dieu » alors qu’en tant qu’hérétiques et schismatiques publics et déclarés, les patriarches de l’Eglise orthodoxe ne peuvent exercer légitimement aucune fonction dans l’Église et ne sont pas autorisés à administrer les sacrements. (( https://novusordowatch.org/2022/11/francis-truckloads-heresy-ecumenism-bahrain/ et https://www.france24.com/fr/moyen-orient/20221104-%C3%A0-bahre%C3%AFn-le-pape-fran%C3%A7ois-appelle-%C3%A0-l-unit%C3%A9-face-%C3%A0-la-logique-des-blocs-oppos%C3%A9s

47 https://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMAnalyse/3426 et  https://www.aciafrique.org/news/8628/le-pape-francois-cite-bouddha-lors-dun-evenement-interreligieux-en-mongolie

Lire aussi

Laisser un commentaire

QUI SOMMES NOUS

“La Contrerévolution en marche” est un média catholique oeuvrant au Règne Social de Notre Seigneur Jésus-Christ.

Enfants respectueux de l’Église, nous nous soumettons à son infaillible autorité, et nous déclarons accepter d’avance son jugement si, malgré nos précautions, nous nous sommes trompé en quelque chose.

CONTACT

E-mail:

info@contre-revolution.fr

 

Suivez- NOUS sur les réseaux sociaux

Copyright© 2022 

LaContrerévolutionEnMarche